Twitter pense à la modération du public pour signaler les mensonges des politiciens

world top buzz

worldtopbuzz.com

Twitter a déclaré jeudi dernier qu’il testait une nouvelle approche de modération communautaire qui permettrait aux utilisateurs d’identifier les informations trompeuses ou mensongères publiées par les politiciens et les personnalités publiques.

Twitter teste la modération par les utilisateurs pour signaler les mensonges des politiciens

Et ce, afin d’ajouter des labels aux couleurs vives sous ces Tweets.

NBC News a rapporté plus tôt que les documents de la société Twitter montrant une maquette de la nouvelle approche ont été visibles sur un site Web accessible au public, bien qu’il n’ait pas identifié le site.

Twitter a déclaré que les illustrations divulguées montraient une itération possible d’une nouvelle approche pour lutter contre la désinformation.

Twitter a déclaré dans un communiqué relayé par Venturebeat :

Nous explorons un certain nombre de façons de lutter contre la désinformation et fournir plus de contexte pour les Tweets sur Twitter.

Il s’agit d’une maquette de conception pour une option qui impliquerait la rétroaction de la communauté. La désinformation est un problème critique, et nous allons tester de nombreuses façons différentes d’y remédier.

Un porte-parole de Twitter a déclaré que le projet en était aux premiers stades et qu’il n’était pas actuellement doté en personnel.

La maquette obtenue par NBC News a montré un plan pour développer une fonctionnalité “Signalements communautaires” que Twitter a comparé à Wikipedia où la communauté publie des articles qui sont aussi vérifiés par les autres qui peuvent les modifier.

Les utilisateurs de Twitter gagneraient des points et des badges pour la notation du contenu «dangereusement trompeur».

Twitter et d’autres entreprises de médias sociaux sont soumis à d’intenses pressions pour endiguer les mensonges et les fake news sur leurs plates-formes.

Ces derniers mois, ils ont mis en place des mesures visant à mettre fin à l’ingérence dans l’élection présidentielle américaine de Novembre 2020, bien que les critiques affirment que ces efforts sont insuffisants par rapport à l’ampleur du problème.

Twitter a annoncé cet été qu’il labelliserait et soulignerait les Tweets qui enfreignaient ses règles mais provenaient de personnalités publiques importantes, comme des politiciens. Mais il ne l’a pas encore fait pour les Tweets.

Twitter a également interdit les Tweets sponsorisés des politiques à l’automne dernier.

Il a aussi déclaré plus tôt ce mois-ci qu’il appliquerait le label d’avertissement “Faux” pour les Tweets (à partir du 5 Mars prochain) contenant des formes synthétiques ou des médias (photos, vidéos et GIFs)  abusivement modifiées et supprimerait ceux qui sont susceptibles de causer des dommages.

Source : ArobaseNet