Bouffons la vie contre le Covid-19 : une crème caramel à se lécher les babines

world top buzz

worldtopbuzz.com

«Quand j’étais petite, chaque fois que je mangeais quelque chose de bon, je me disais que si un loup venait à me dévorer, ma chair serait savoureuse. Il faut avouer qu’aujourd’hui encore, il m’arrive d’y penser quand je goûte un plat délicieux.» Cette anecdote de la poétesse et traductrice japonaise Ryoko Sekiguchi, lue dans son court ouvrage La Terre est une marmite, paru en février dans la collection «Les petites conférences» des éditions Bayard, nous a fait sourire. Puis nous interroger : si notre corps pouvait être une saveur, et qu’un loup venait à nous dévorer, nous – ce qui est certes peu probable – laquelle aimerions-nous être ? Celle de la crème caramel semble une bonne option : tant qu’à finir dévoré, autant être délicieux, c’est la moindre des politesses. 

Le chef de Dersou (1) et de Cheval d’Or (2), Taku Sekine, a posté lundi sur Instagram sa recette facile de crème caramel. Pour 4 personnes, il vous faudra : 200 grammes de sucre, 4 œufs, un peu d’eau, et 35 cl de lait. Commencez par préparer un caramel : mettez 120 grammes de sucre en poudre et 2 cuillères d’eau dans une casserole, laissez colorer sur le feu. Quand le caramel est d’une couleur satisfaisante, ajoutez deux cuillères d’eau en faisant attention à ce que le caramel ne vous éclabousse pas. Versez la moitié du caramel dans un plat qui va au four. Laissez refroidir et réservez l’autre moitié.

A lire aussiLa recette d’hier : des cookies avec (ou sans) les enfants

Dans un bol, mettez 4 œufs et 80 grammes de sucre. Mélangez bien. Ajoutez 35 cl de lait chaud, mélangez bien. Versez la préparation sur le caramel, dans le plat à gratin. Placez au four, dans un bain-marie, à 140-150 degrés (th 4-5), pendant 45 minutes à une heure. Versez le caramel restant sur le dessus. Léchez-vous les babines.

(1) 21 rue Saint-Nicolas, Paris XIIe. Instagram : @Dersou (2) 21 rue de la Villette, Paris XIXe. Instagram : @chevaldorparis

Kim Hullot-GuiotSource : liberation