Le magnat du café AMT fait faillite pour une dette de 1,5 million de livres sterling envers sa belle-sœur, selon la Haute Cour

18 mai 2020 Non Par ADMIN

Un riche homme d’affaires qui a cofondé la chaîne de café AMT pourrait faire faillite après avoir omis de payer une dette de 1,5 million de livres sterling à sa belle-sœur qu’il a qualifié de “chercheur d’or”, a appris la Haute Cour.

L’année dernière, Alistair McCallum-Toppin, 52 ans, a été condamnée par la Haute Cour à verser un paiement intermédiaire à Lucy McCallum-Toppin, qui était mariée à son frère Angus au moment de son décès en 2016, après qu’elle ait remporté une bataille juridique contre elle. beaux-parents.

L’année dernière, la Haute Cour a appris comment la famille s’était effondrée dans des “querelles dysfonctionnelles” après la mort d’Angus d’un cancer.

Alistair, qui est le directeur général de l’entreprise, a fondé AMT Coffee en 1993 avec ses frères Allan et Angus. Les frères et sœurs ont commencé à vendre du café à partir d’un seul chariot à l’extérieur d’un centre commercial d’Oxford, mais se sont depuis étendus à plus de 50 bars à travers le pays.

L’entreprise a atteint un chiffre d’affaires annuel de 20 millions de livres sterling, mais la famille est rapidement tombée dans une “querelle constante” après la mort d’Angus.

La Haute Cour a appris que les frères survivants avaient utilisé l’entreprise comme une «tirelire» personnelle tandis que Lucy était exclue des réunions d’affaires et considérée comme une «chercheuse d’or» par Alistair.

Elle a intenté une action en justice en affirmant qu’elle et ses deux enfants n’avaient reçu aucun soutien financier de l’entreprise familiale deux ans après la mort d’Angus.

Bien qu’ils aient reçu un pot de pension de 121 000 £, aucun paiement représentatif du salaire ou des autres avantages qu’Angus aurait reçus ne leur a été versé après 2007.

Entre-temps, les frères ont pris plus d’un million de livres sterling entre 2006 et 2015 sous forme de prêts aux administrateurs informels, ce qui représentait un risque de crédit important pour l’entreprise. L’argent de ces prêts a été dépensé pour les dépenses personnelles, y compris les vols de bricolage et de loisirs, a déclaré le tribunal.

Le juge Paul Matthews a jugé l’année dernière qu’Alistair et Angus devaient acheter des actions de la société anciennement détenue par Angus, qui, selon les avocats, pourraient valoir «jusqu’à 7 millions de livres sterling».

L’ordonnance de paiement intermédiaire de 1,5 million de livres sterling a été rendue en mars dernier, et Mme McCallum-Toppin a déposé la requête de mise en faillite en juillet dernier alors que l’argent n’était pas disponible.

L’homme de 52 ans a contesté la pétition mais ses objections ont été rejetées par le juge Daniel Schaffer. Cela signifie que M. McCallum-Toppin fait face à une ordonnance de mise en faillite si la dette envers Lucy n’est pas payée.

Le juge Schaffer a déclaré: “Un paiement provisoire ordonné par le tribunal est clairement une dette. Je sais qu’il y a eu un conflit familial amer.”