Toulouse. Concessionnaires : le retour des clients

1 juin 2020 0 Par ADMIN

l’essentiel Après plusieurs mois au point mort, les concessionnaires de Haute-Garonne ont enfin passé la première vitesse et se réjouissent du retour des acheteurs. Si la situation économique du secteur reste préoccupante, ils espèrent limiter les pertes.

“Occasion à saisir”. Sur les parkings pleins des distributeurs de voitures rutilantes, les panneaux incitatifs sont nombreux. Et pour cause… Les stocks sont pleins. À l’arrêt depuis le début du confinement, le secteur automobile doit vider les stocks de véhicules qui ne se sont pas vendus depuis le début du confinement. Grâce aux annonces gouvernementales, et notamment aux aides exceptionnelles consenties pour accélérer les ventes, les clients reviennent peu à peu. “On est venu prendre des informations car on s’est dit que c’était peut-être le moment de changer de voiture”, témoigne un couple de Toulousains. Un signal positif pour les concessionnaires, mais “insuffisant” face à l’ampleur des dégâts .

Une activité en chute libre

“En Haute-Garonne, comme ailleurs, il y eut une baisse considérable des ventes de véhicules neufs et d’occasion, de l’ordre de 60 à 80% selon la situation géographique, c’est inédit. Certaines entreprises vont peut-être devoir licencier des employés ou disparaître malheureusement”, indique Raymond Vié, président départemental du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA). L’activité de réparation mécanique a quant à elle chuté de 70% en moyenne, d’autant que durant le confinement, les voitures sont restées au garage. Une situation dramatique que le CNPA tente de limiter: “Nous travaillons à déceler les entreprises en difficultés pour les aider au maximum”. Raymond Vié tient toutefois à “rester positif”, et s’enthousiasme du retour des clients en concession.

Des aides “insuffisantes”

Entre les achats reportés, les réparations repoussées, et les aides annoncées, les clients sont bel et bien au rendez-vous. “Aujourd’hui les avantages proposés font que c’est un bon moment pour acheter; les prix sont intéressants et les taux d’intérêt sont bas”, souligne le président départemental.

Salué par la profession, le plan de relance de l’automobile du gouvernement, ne satisfait pas totalement le secteur. “La limite imposée à 200 00 véhicules pour la prime exceptionnelle, alors qu’on sait qu’il y a 400 000 véhicules en stocks, est insuffisante, elle doit être plus durable. En plus, elles concernent surtout des voitures très propres qui sont qui ne correspondent pas au budget de tout le monde, même si la démarche verte est intéressante”, estime Raymond Vié.

Des aides de 2000€ à 7000€

Emmanuel Macron a annoncé la mise en place de nombreuses aides à l’achat de véhicules propres : 7000€ pour un véhicule électrique, (5000€ pour les entreprises et les collectivités), et 2000€ pour les véhicules hybrides rechargeables. Par ailleurs 100000 bornes électriques seront également déployées d’ici 2021, au lieu de 2022.

Une prime “exceptionnelle” à la conversion, pour laquelle “les 3/4 des Français seront éligibles”, sera également mise en place pour l’achat de véhicules hybrides et électriques. Elle sera d’un montant de 3000€ à l’achat d’une voiture hybride neuve ou d’occasion, 5000€ pour une électrique, à partir du 1erjuin et dans la limite de 200000 véhicules.


Source